Formulaire de recherche

Connexion/Inscription

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans include() (ligne 1 dans /var/www/vhosts/jesuisjeune.ma/httpdocs/sites/all/modules/custom/jsj_forms/templates/theme_header_inscription.tpl.php).

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans include() (ligne 1 dans /var/www/vhosts/jesuisjeune.ma/httpdocs/sites/all/modules/custom/jsj_forms/templates/theme_header_inscription.tpl.php).
Gif je suis jeune bon plan

Livre de la semaine : L'œuf du coq de Mohamed Zefzaf

Publié le:30 juin 2015

II est des hommes qui même disparus, auront marqué à jamais leur époque et la société. Mohamed Zefzaf, décédé en 2001, a laissé comme héritage à la postérité une œuvre riche dans la littérature marocaine d’expression arabe. L’homme se sera essayé à presque tous les genres littéraires : romans, nouvelles, théâtre, poésie.

Son roman L’œuf du coq, paru en 1997, est le seul qui a été traduit en français. Le roman est une véritable chronique de la société marocaine dans un langage cru et sans détour. Il raconte la vie de Lhajja, une juive marocaine convertie à l’islam par convenance. Elle détient un immeuble qui est en fait une maison de passe. Omar qui a fui Marrakech, vit dans cet immeuble aux crochets de la propriétaire. Rahal lui s’est réfugié en ville après avoir perdu son travail et loupé son Bac. On ne tarde pas de découvrir que Jiji, autre locataire de cet immeuble s’amourache de Rahal.

La trame du roman tourne donc autour de la vie des ses personnages. Leur vie nous est contée à travers les regards de ces personnages pour qui  la vision et la finalité des choses diffèrent.

Une croyance voudrait que le coq ne ponde qu’une fois dans sa vie ! Et celui qui tombera sur cet œuf « béni » attirera la divine providence. La chance tout le monde en a besoin dans une société de l’époque du roman où les protagonistes poussés par la pauvreté sont prêts à tout pour s’en sortir. Se mêlent alors corruption, violence, tentations et comportements à l’opposé de la morale.

On sort de la lecture complètement chamboulé ! Mais Zefzaf, toute sa vie durant n’avait que faire des convenances : on l’aime ou on le déteste !

Articles similaires